Wild Bunch

L'actrice est excellente dans 9 Mois ferme, ce soir sur France 2.

Elle partage avec lui l'affiche de 9 mois ferme. Albert Dupontel vu par son actrice principale, Sandrine Kiberlain.

9 Mois ferme, c’est du brutal [critique]

Ma rencontre avec Albert
"Elle s’est faite un peu accidentellement. Albert voulait une petite brune pour le rôle de la juge dans 9 mois ferme... Deux, trois personnes qu’il écoute, dont la productrice, lui ont soufflé mon nom. Il m’a proposé de faire des essais, ce que je ne refuse jamais car c’est un moyen comme un autre de rencontrer les gens, de les jauger."

"Albert, c'est un animal" : Dupontel vu par Jean Dujardin

Mon travail avec Albert
"Sur un tournage d’Albert, il faut être en permanence disponible. Il réclame de l’écoute mais en fait preuve aussi. J’avais rarement été aussi sollicitée et stimulée sur un plateau ! C’est, je pense, le tournage qui a passé le plus vite de toute ma carrière. Albert a besoin d’acteurs qui passent à l’acte. Pas de blabla. Sa façon de filmer très personnelle donne un sens à ce qu’il raconte : c’est comme ça qu’il chope l’émotion. Je me souviens d’un plan où je fais semblant de marcher sur un planche à roulettes pour donner une impression d’apesanteur et d’étrangeté qui colle à l’humeur du personnage à ce moment précis."

Mon avis sur Albert
"J’ai été très émue par lui. C’est quelqu’un d’entier, qui ne cherche pas à plaire et qui assume ses choix. Il protège beaucoup ses acteurs même s’il est exigeant. Il semblerait qu’il était plus détendu cette fois-ci. Ça a surpris tout le monde qu’il se laisse aller à rire de temps en temps..."

Avec Au revoir là-haut, Albert Dupontel tient enfin son grand film

Propos recueillis par Christophe Narbonne