DR

Alors que tous les insiders présents à Cannes continuent à jurer que l’ambiance dans le jury d’Isabelle Huppert a été des plus électriques, la comédienne est revenue sur ces bruits dans Le Parisien : « C’est ce qu’on appelle une rumeur. Je n’avais jamais été aussi proche d’un pareil phénomène. Dans un premier temps, ça m’a agacée bien sûr. Ensuite, ça m’a beaucoup intéressée de voir comment des informations aussi fausses et aberrantes pouvaient circuler si vite et avec autant de détails entièrement faux. Mais, au final, je n’ai pas d’explication. Tout le monde s’est engouffré dans cette rumeur. Il n’y a eu aucun conflit. La plus grande harmonie a régné au sein de ce jury… Non, je n’ai pas été dictatoriale. La Palme d’or a été attribuée à la quasi-unanimité : 7 voix sur 9. C’est assez parlant, non ? Ce qui compte, c’est la qualité des films, le souvenir qu’on en garde, le plaisir que le jury a eu à faire partie de cette aventure. Le reste est anecdotique ». Il faudra peut-être attendre la parution dans quelques années d’un hypothétique tome 2 de La vie passera comme un rêve, où Gilles Jacob abordera peut-être le cru cannois 2009, pour avoir le fin mot de cette histoire…