Tous les ans, les membres de l'Académie des Arts et des Sciences du Cinéma (plus souvent surnommée l'Académie des Oscars) votent pour élire leur président. Le but est de renouveler régulièrement les personnes à la tête du groupe, le mandat maximum étant de quatre années consécutives. Hawk Koch vient d'être élu, en lieu et place de Tom Sherak, qui occupait cette fonction depuis trois ans. L'homme est un célèbre producteur hollywoodien, il a notamment soutenu Au nom d'Anna (un film d'Edward Norton), La faille (avec Ryan Gosling et Anthony Hopkins) et Source Code, avec Jake Gyllenhaal.Que va changer cette nomination ?Normalement, pas grand chose, Hawk Koch, 66 ans, étant le fils de  Howard Koch, lui-même président de l'Académie de 1977 à 1979. De plus, il a été trésorier du groupe, puis vice-président, durant les "années Sherak". Reste que la personne à la tête du groupe est en mesure de changer quelques règles avant le déroulement de la cérémonie (plus de détails ci-dessous).Avec une telle expérience, il connait sur le bout des doigts le fonctionnement de "son" académie. Ce qui n'empêchera pas les critiques de demander quelques modifications : cela fait déjà quelques années que des journalistes américains influents demandent à ce que la cérémonie soit plus divertissante. On se souvient qu'en 2011, l'équipe organisatrice avait voulu donner un coup de jeune au show en embauchant  Anne Hathaway et  James Franco pour animer la soirée, mais ce fut un fiasco. La cérémonie 2012 a donc ressorti les habitués, après le départ de Ratner et Murphy, et Billy Crystal a présenté la soirée pour la 9ème fois.Plus globalement, certaines critiques visent les films nommés, et regrettent que certains réalisateurs, acteurs ou autre soient régulièrement boudés aux Oscars. Mais ces choix ne dépendent pas que du président de l'Académie...Quelle sera sa mission, exactement ?Tout d'abord, la fonction de président de l'Académie n'est pas rémunérée, précise le LA Times, qui dévoile l'information. La première mission de Koch sera de choisir un producteur pour la prochaine cérémonie des Oscars, qui lui même se chargera de trouver la personne capable de mettre en scène le show et celle qui l'animera. La tâche est moins aisée qu'il n'y parait : on se souvient l'an dernier du scandale causé par Brett Ratner, qui devait mettre en scène la cérémonie et avait demandé à Eddie Murphy de l'animer. Quelques mois avant le show, il avait tenu des propos jugés homophobes, avait démissionné, ce qui avait aussi entraîné le départ du comédien.Espérons que le producteur choisi aura plus de chance cette année ! Koch doit trouver une personne capable de mettre en stand-by tous ses projets durant six mois, temps de la préparation de la soirée. Car l'Académie compte de nombreux votants (5700 en moyenne), qui doivent tous être en mesure de voir tous les films proposés aux Oscars, afin de nommer ceux qu'ils jugent les meilleurs et voter ensuite pour un gagnant. Tout cela prend du temps, et l'équipe organisatrice doit être vigilante par rapport au piratage, tout en n'oubliant aucun film potentiellement "oscarisable".Les règles des Oscars sont d'ailleurs régulièrement modifiées, afin d'être plus justes, et le président risque de valider de nouvelles idées durant son mandat. Du temps de Sid Ganis, par exemple, le nombre de films nommés dans la catégorie Meilleurs Longs-métrages était passé de 5 à 10, puis l'année dernière, une nouvelle règle stipulait que son nombre dépendrait des votes -mais ne pourrait dépasser 10. Koch sera aussi chargé de contribuer à créer un musée du cinéma sur le campus du County Museum of Art, à Los Angeles. Sans aucun doute, son travail sera suivi de près par les passionnés du 7ème art, comme ça a été le cas avec Tom Sherak ces dernières années.Notez que la 85ème cérémonie des Oscars, fixée au  24 février 2013, devrait se dérouler dans l'ancien Kodak Theatre, rebaptisé Dolby Theatre en mai, suite à la faillite de la boîte.