DR

En allumant la radio de bon matin, on s'attendait aux débats d'expert autour du degré d'excitation généré par la sélection de Cannes 2015, et on s'est retrouvé avec la bande annonce de Star Wars : Le Réveil de la force. Avec le son de la bande annonce de Star Wars : Le Réveil de la force. Dévoilé hier à la convention Star Wars d'Anaheim en Californie, le deuxième trailer du film le plus attendu de tous les temps ou presque occupe, assez logiquement, tout l'espace médiatique que peut occuper un événement culturel, reléguant au rang d'anecdote déjà old la sélection cannoise. >>> Le trailer du Réveil de la Force image par imageDans la foulée, la bande annonce de Batman V Superman a leaké, le teaser du nouveau Quentin Tarantino est ressorti des limbes, on a appris que Ryan Gosling allait jouer dans Blade Runner 2 et que Wikileaks avait publié l'intégralité des documents du piratage de Sony. Le complot d'Hollywood contre le Festival de Cannes ?L'indifférence planétaire face à l'événement, peut-être, que l'on mesure de plus en plus précisément : les sites comme le nôtre peuvent estimer très concrètement l'intérêt du public pour les informations qu'ils publient à travers les audiences - et on ne vous donne pas les chiffres, mais la différence de l'audience générée par un article sur le dévoilement de la sélection cannoise par rapport à la publication de la bande annonce de Star Wars 7 fait très mal (pour Cannes). Les réseaux sociaux en sont de fidèles témoins également : si #Cannes a été en trending topic sur Twitter pendant la conférence de presse cannoise et peut-être jusqu'en début d'après-midi, le hashtag a depuis totalement disparu des écrans. Tandis que David Hasselhoff, lui, qui ne craint pas Star Wars, Batman, Superman, Tarantino et Gosling réunis, trône depuis ce matin en tête des topics avec son clip d'un kitsch abyssal et incompréhensible destiné à faire la promo de son téléfilm Kung Fury.>> Découvrez (quand même) la sélection officielle de Cannes 2015">>>> Découvrez (quand même) la sélection officielle de Cannes 2015On parie que les conversations de vos dîners du week end tourneront plus souvent autour des larmes que vous avez ou pas versées quand Han Solo dit à Chewie "We're home" que sur la sélection de Maïwenn en compétition ou de votre intérêt pour le film hongrois dont vous ne connaissez pas le nom et qui sera pourtant la claque probable de Cannes 2015. Et on vous comprend.Tellement, qu'on se refait la bande annonce du Réveil de la force