DR

Entre teasing appuyé et petits clins d’oeil, Zack Snyder a semé les graines de la Justice.

Rien n’a encore été officialisé, mais c’est un secret de polichinelle : le grand méchant des films Justice League sera le terrible Darkseid. Pour la faire courte, sachez que dans les comics il s’agit du mal à l’état pur, un être pratiquement invulnérable, capable de projeter différentes formes d’énergie avec ses yeux. Il peut voyager dans le temps, l’espace et les dimensions. Son but ultime est de détruire l’univers et de le reconstruire selon ses propres envies. Pas le genre de type qu’on a envie de croiser.

Dans Batman v Superman, Zack Snyder a semé plusieurs indices sur la présence de Darkseid dans le nouvel univers cinématographique DC Comics. La séquence du cauchemar de Bruce Wayne y fait directement référence, en montrant le symbole de Darkseid au sol lors d’un plan large sur la ville détruite. Un omega king size qui laisse peu de doutes sur le fait que dans cette version du futur (si c’est bien dont il s’agit), le terrible ennemi de la Justice League a pris le pouvoir sur la Terre. 

DR

Un Superman tyran

Cette scène fait également référence à d’autres événements à venir, vraisemblablement liés à Lois Lane ou à une femme importante de la vie de Superman (Wonder Woman ?). "Tu me l’as prise", lâche le super-héros à Batman. On n’en saura pas plus sur ce qu’il est advenu d’ « elle », mais le différent était visiblement assez important pour transformer l’Homme d’acier en tyran. Un chef de guerre qui dirige sa propre armée et n’hésite pas à tuer froidement, alors que s’agitent autour de lui des milliers de Parademons, des extraterrestres que Darkseid utilise dans les comics pour faire régner l’ordre sur sa planète d’origine, Apokolips. Pas difficile d’imaginer que Superman pourrait avoir signé un pacte avec le bad guy après avoir pété les plombs. Et nul doute qu’on en apprendra plus sur ce qui s’est passé dans Justice League.

Un peu plus tard dans le songe, Bruce Wayne reçoit la visite de Flash, qu’on comprend être venu du futur. À travers un portail, il explique à Batman que "Lois Lane est la clé", qu’il est peut-être remonté trop loin dans le passé et que Batou ne s’était pas trompé sur le compte d’un autre personnage. Si son nom n’est jamais prononcé, tout est fait pour nous aiguiller vers Superman. Petit subterfuge scénaristique ?

"Ah ! C'qu'on est bien quand on est dans son bain"

Lex Luthor évoque également Darkseid à demi-mot à la toute fin de Batman v Superman, quand le Chevalier Noir vient lui rendre visite en prison. "Il arrive", lâche le milliardaire, assurant que les récents événements ont attiré l’attention d’un être venu d’ailleurs. Et s’il le sait, c’est certainement grâce à son petit bain pris peperlito dans le vaisseau des Kryptoniens. 

L’explication de ce lien psychique n’était pas vraiment claire dans le film jusqu’à ce qu’une scène coupée, dernièrement dévoilée, rentre un peu dans le détail. On y découvre Luthor dans une sorte de transe, le corps en partie plongé dans un liquide qui semble être l’ordinateur du vaisseau kryptonien. À côté de lui, la projection holographique d’un étrange être autour duquel flottent trois boîtes. Aucune précision n’est apportée sur son identité mais beaucoup estiment qu’il pourrait s’agir de Steppenwolf - un des chefs de guerre de Darkeid - ou de Yuga Khan - son père.  

Mother Boxes

Seule certitude, les boîtes en question sont des Mother Boxes, comme l’a dernièrement confirmé Znyder. Sans entrer dans le détail de la mythologie DC Comics, il s’agit de minuscules superordinateurs capables d’à peu près tout (téléportation, manipulation d’énergie…), dont d’offrir des pouvoirs démesurés à leurs possesseurs. Elles communiquent par des "Ping" distinctifs, compris uniquement par ceux qui utilisent les Mother Boxes. Et si l’on évoque ces mystérieuses boîtes, c’est que leur présence est souvent liée à celle de Darkseid dans les bandes dessinées. Zack Snyder a également assuré qu’une Mother Box est utilisée dans la scène d’introduction de Cyborg. C’est donc l’ordinateur qui lui rend la vie, le transformant en hybride humain-machine. 

Le teasing des membres de la Justice League

Qu’elle est étrange et forcée, cette scène où Wonder Woman lit les données de la clé USB volée chez LexCorp, sur laquelle sont stockées toutes les infos concernant les futurs membres de la Justice League (Aquaman, Flash, Cyborg). Si on lui reconnaîtra l’avantage de nous éviter une scène post-générique à la Marvel Studios, on ne s’est toujours pas remis que Luthor ait pris le temps de créer des logos pour chaque super-héros. 

Sauf que c’est évidemment là que tout se joue pour l’avenir de DC Comics au cinéma. La scène reste intéressante dans le sens où elle donne assez d’informations sur les origines et les pouvoirs de ces super-héros, sans pour autant avoir à nous infliger une origin story. Certes, elle aurait pu être mieux intégrée à l’histoire de Batman v Superman et personne n’a assez de doigts pour compter le nombre de reproches qu’on pourrait lui faire, mais reconnaissons-lui une certaine forme d’efficacité.

Le retour de Superman ?

Évidemment, la mort de Supes à la fin de Batman v Superman n’est que temporaire. La terre qui lévite au-dessus de son cercueil sur le dernier plan du film en est la preuve. Cependant, il se pourrait bien que l’Homme d’acier loupe une bonne partie du premier long-métrage Justice League. Ce qui donnera l’occasion à Batman et Wonder Woman d’assembler l’équipe seuls, sans l’aide de l’être le plus puissant de la planète. Une vraie bonne idée, avant que Darkseid ne rentre vraiment dans l’équation et n'oblige Superman à revenir d’entre les morts. Comment ? C’est une histoire pour un autre temps.

Justice League - Part 1 sortira chez nous le 15 novembre 2017. Le tournage devrait commencer à Londres dans quelques jours.