Capture d'écran YouTube

Steven Spielberg a visiblement réussi son coup.

"Je viens probablement de faire ma plus grosse crise d'anxiété", lance Steven Spielberg à la foule du SXSW après la première projection publique de Ready Player One. Un problème de son, survenu au beau milieu d'une scène d'action, a en effet failli transformer la soirée en cauchemar, mais finalement, après une longue pause, les premiers spectateurs du film sont sortis conquis, et le cinéaste a même eu droit à une standing ovation. Puis, la soirée s'est poursuivie par un concert de Joan Jett.
Voici quelques réactions, en attendant la sortie du film le 28 mars.

Ready Player One : "Si Steven n’avait pas été là, le film n’aurait pas pu voir le jour"

"Spielberg a eu une standing ovation durant l'avant-première de Ready Player One. 'Je viens probablement de faire ma plus grosse crise d'anxiété', a-t-il dit, en référence aux problèmes techniques (mais en vrai, ça a rendu le public encore plus impatient)."

"AHHHH Ready Player One !!!!! Je n'ai rien ressenti de tel depuis Jurassic Park dans mon enfance. Ce film fait moins peur, mais sa joie est enivrante. Ce film, c'est de l'amour."

"On s'amuse beaucoup devant Ready Player One. Ceux qui le détestent avant même sa sortie, préparez vous à être déçus."

"C'est le retour de Steven Spielberg. C'est référencé, il a des effets dingues, et la super musique des années 1980, évidemment, mais il a aussi beaucoup de charme, de coeur, d'humour, ainsi qu'une musique fantastique d'Alan Silvestri. J'ai adoré et le public aussi. Soyez prêts ! (…) Je ne sais pas si j'avais déjà vu la foule du SXSW aussi accueillante qu'avec Ready Player One. On n'avait pas vu ce Spielberg depuis longtemps – c'est juste du pur divertissement et c'est dur de ne pas sourire devant tout le film."

"Je crois que Spielberg a vu une tonne de films de Luc Besson et qu'il a décidé de le surpasser. En terme de pure spectacle, c'est le film le plus impressionnant de sa filmo. Il ne faut jamais sous-estimer Steve."

"La foule a dévoré Ready Player One ! Les références à la pop culture son TRES fun, c'est un plaisir de geek de voir tout ça sur grand écran. J'aurais quand même aimé voir un peu plus le vrai monde et avoir plus de détails sur les personnages. Je recommande de lire d'abord le livre !"

Inspiré par Steven Spielberg, Ernest Cline écrit la suite de Ready Player One

Synopsis : Adaptation du roman Player One d'Ernest Cline par Steven Spielberg.
2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l'OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l'œuf de Pâques numérique qu'il a pris soin de dissimuler dans l'OASIS. L'appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu'un jeune garçon, Wade Watts, qui n'a pourtant pas le profil d'un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant…