DR

Les chiffres américains de Batman V Superman : L'Aube de la justice commencent à ressembler drôlement à ceux de The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros. Suspense. (Source : Box-office Mojo)

Batman V Superman : L'Aube de la justice vient de battre un nouveau record. Mais pas du genre dont on se vante. Avec un deuxième week-end américain à 52,3 millions de dollars, le film encaisse une baisse de recettes de 68,4% par rapport à son démarrage. Ouille. C'est la plus grosse baisse en deuxième semaine pour un film de super-héros. Le bouche-à-oreilles négatif et les critiques assassines ont-ils finalement eu raison du "plus grand combat de gladiateurs de l'histoire de l'humanité" ? Ceci dit, Batman V Superman a accumulé 261,4 millions de dollars sur le sol américain pour un total mondial de 682,8 millions. C'est bien, mais rappelons que The Amazing Spider-Man 2 : Le Destin d'un héros avait terminé sa carrière yankee à 202,8 millions (total mondial : 708,9 millions) et que sa mauvaise réception critique avait signé le glas -temporairement- de la franchise Spidey. Si L'Aube de la justice continue comme ça aux USA, il ne risque même pas d'atteindre les scores de The Dark Knight Rises (448,1 millions) et The Dark Knight (533,3 millions). Sans oublier que pour l'instant le premier champion des super-films de 2016 est Deadpool avec une cagnotte de 355,1 millions. Si le très coûteux Batman V Superman n'atteint pas ce niveau en fin de carrière, il marquera un départ mollasson pour le DC Cinematic Universe.

Pendant ce temps, Zootopie parvient à rafler 20 millions pour son cinquième week-end. Sans aucune concurrence dans le domaine film familial, le dernier Disney encensé par la critique en est à 275,9 millions (total mondial : 787,6 millions). Ce n'est pas La Reine des neiges mais c'est le deuxième plus gros hit de 2016 pour l'instant derrière Deadpool.

Malgré des critiques plutôt mauvaises, Mariage à la grecque 2 se maintient gentiment en deuxième semaine : 11,1 millions de dollars, soit une baisse de 37%. Total américain : 36,4 millions. Pour une suite sortie 14 ans plus tard après l'original Mariage à la grecque, et qui a coûté 18 millions, ça aurait pu être bien pire.

Mais la grosse sortie de la semaine s'appelle God's Not Dead 2. Qui a débarqué aux Etats-Unis le 1er avril (on avoue qu'en voyant la bande-annonce on pensait à un poisson d'avril). Production Pure Flix (studio de cinéma qui entend faire des films pour "changer le monde pour le Christ"), le premier God's Not Dead racontait une lycéenne qui refuse de faire une dissertation sur la mort de Dieu et lutte pour sa foi. Et la suite ? Une prof (Melissa Joan Hart, l'ex-héroïne de Sabrina, la petite sorcière) se fait attaquer en justice pour prosélytisme religieux. Le critique de The Wrap est consterné : "Le public est censé croire à la persécution à grande échelle des chrétiens. En Arkansas." Personne n'est dupe de la propagande à coups de massue de God's Not Dead 2, qui cible donc le public religieux. Et le film de démarrer à 8,1 millions de dollars. Soit un peu moins que le premier God's Not Dead, qui démarrait à 9,2 millions en mars 2014 et terminait sa carrière avec 60,7 millions de dollars en caisse -le tout pour un budget de 2 millions ! God's Not Dead 2, lui, a coûté 5 millions de dollars et est donc déjà un succès. Mais il ne marchera qu'auprès de ceux qui sont déjà convaincus.

Autre film de propagande religieuse mais beaucoup moins hardcore que God's Not Dead 2, Miracles from Heaven récolte 7,5 millions de dollars pour son troisième week-end d'exploitation. Et parvient donc à un total américain de 46,8 millions. Pour un budget de 13 millions seulement. Les ratios recettes/budget des films de propagande chrétienne devraient donner de furieuses idées de conversion aux cadres des studios.

Sylvestre Picard (@sylvestrepicard)

Box-office américain du 1er au 3 avril 2016 :
1) Batman V Superman : L'Aube de la justice
2) Zootopie
3) Mariage à la grecque 2
4) God's Not Dead 2
5) Miracles from Heaven