DR

Bien que très riche, Captain America a dû céder sa première place aux oiseaux en colère pendant que Nos pires voisins 2 et The Nice Guys déçoivent. (Source : Box-office Mojo)

Angry Birds : Le film est adapté de la fameuse franchise de jeux vidéo sur mobile où on balance des oiseaux cartoon sur des cochons voleurs d'oeufs. En sachant que nous vivons dans un monde où des films Fruit Ninja et Tetris sont en développement, rien de suprenant à ça. Et ça marche : 39 millions de dollars au démarrage, suffisamment de quoi détrôner Captain America : Civil War, leader du box-office américain depuis deux semaines. Sans tenir compte de l'inflation, c'est le deuxième meilleur démarrage américain pour un film adapté d'un jeu vidéo, devant Pokémon - Le film (31 millions de dollars en novembre 1999) et derrière Lara Croft : Tomb Raider (47,7 millions en mai 2001). Produit pour seulement 73 millions de dollars, il s'est déjà remboursé puisqu'il a déjà rapporté 112 millions dans le reste du monde. Et voilà !

L'animation a été assurée par Sony Pictures Imageworks, sans toutefois que le film soit estampillé Sony à l'instar d'Hôtel Transylvanie et de Tempête de boulettes géantes. Les critiques d'Angry Birds ne sont pas exceptionnelles, mais sa pub était déjà faite vu le succès du jeu vidéo. D'ailleurs, le film est tout autant une grosse pub pour le jeu que l'inverse. Co-produit par le mystérieux David Maisel, ancien co-fondateur de Marvel Studios qui a aidé à concevoir le Marvel Cinematic Universe en produisant les deux premiers Iron Man, L'Incroyable Hulk, Thor et Captain America : First Avenger. Maisel aurait pitché à Rovio Entertainment, studio créateur d'Angry Birds l'idée d'un film en 2010 en voyant sa mère y jouer sur son iPad. Il a même demandé à son pote Sean Penn de doubler un grognement de cochon dans le film. On soupçonne que le succès d'Angry Birds ne soit que la première étape d'un cinematic universe en plusieurs films. En tous cas, Angry Birds ouvre une année 2016 qui sera cruciale pour les jeux vidéo au cinéma : Warcraft - Le Commencement sortira aux USA le 10 juin (le 25 mai en France) puis Assassin's Creed en décembre.

Captain America : Civil War gagne 33,1 millions pour son troisième week-end. Vaincu par les p'tits oiseaux en numérique, Captain America 3 ne s'en fait guère (civile) puisqu'il est déjà milliardaire. 347,3 millions aux Etats-Unis, 706,1 millions dans le reste du monde, ça fait un total de 1,053 milliard de dollars. Quatrième plus gros succès aux USA du Marvel Cinematic Universe derrière Iron Man 3 (409 millions) là-bas, et c'est déjà le deuxième plus gros succès de l'anée 2016 juste derrière Deadpool (362,7 millions) qu'il ne va pas tarder à battre. Batman V Superman : L'Aube de la justice (total américain : 328,4 millions, mondial : 870,2 millions) est battu et X-Men Apocalypse sortira vendredi prochain aux Etats-Unis pour se mesurer à Captain America. Bonne chance.

Déception pour Nos pires voisins 2. La suite de Nos pires voisins ne démarre qu'à 21,7 millions de dollars. Le premier film, c'était 49 millions pour son premier week-end... Et un budget de seulement 18 millions alors que la suite est chiffrée à 35 millions. Les critiques sont plutôt bonnes mais le pitch (Seth Rogen et Zac Efron affrontent leurs nouvelles voisines, une sororité d'étudiantes menée par Chloë Moretz) semble avoir échoué à attirer le public. Pourtant, sortir une comédie trash interdite aux moins de 17 ans face à Angry Birds (destiné aux plus petits et aux familles) aurait pu être un joli coup de contre-programmation. Raté.

Echec pour The Nice Guys : la carrure de Captain America : Civil War est trop forte pour que le nouveau Shane Black, buddy movie 70s avec Russell Crowe et Ryan Golsing, puisse trouver sa place, malgré de très très bonnes critiques. Produit pour 50 millions de dollars, il ne rapporte que 11 millions au démarrage. Comme Nos pires voisins 2, la contre-programmation n'a pas fonctionné. Il aurait peut-être fallu que Warner n'applique une stratégie de limited release pour ce film à l'ancienne, interdit aux moins de 17 ans pour sa vulgarité, ses scènes de nu et sa violence puisse faire un peu le buzz avant de sortir sur tout le territoire américain. Shane Black est déjà au boulot sur le nouveau Predator produit par la 20th Century Fox prévu pour février-mars 2018.

Critique : Que vaut The Nice Guys ?

Enfin, Le Livre de la jungle de Disney est toujours là, six semaines après sa sortie. Et parvient encore à gagner 11 millions de dollars. Avec un total américain de 327,4 millions et un total mondial de 857,6 millions, le remake du dessin animé est donc du calibre d'un film de super-héros. Et Disney prévoit un Livre de la jungle 2. La question est de savoir s'il sortira avant Jungle Book, premier long d'Andy Serkis également en live action (enfin, en performance capture) d'après Kipling, prévu par Warner en octobre 2018...

Box-office américain du 20 au 22 mai 2016 :
1) Angry Birds - Le film
2) Captain America : Civil War
3) Nos pires voisins 2
4) The Nice Guys
5) Le Livre de la jungle