DR

Batman V Superman : L'Aube de la justice n'aura tenu que deux semaines en tête du box-office. (Source : Box-office Mojo)

Melissa McCarthy est la boss. Au sens propre. Sa comédie The Boss vient de grimper direct à la première place du box-office américain, avec un premier week-end à 23,48 millions de dollars. Ce qui lui permet de battre d'un cheveu Batman V Superman : L'Aube de la justice qui a gagné 23,43 millions. Autant dire un écart vraiment minable, mais un écart quand même. The Boss -où McCarthy joue une business woman impitoyable et ruinée, qui se retrouve en coloc avec sa sœur instit- effectue un meilleur démarrage que Tammy (21,5 millions) en juillet 2014, la dernière comédie avec l'actrice en tête d'affiche (les deux films sont shootés par son mari Ben Falcone). Universal a placé The Boss deux semaines après Batman V Superman, pariant sur un essoufflement du blockbuster afin que The Boss trouve sa place. Bingo. Et pourtant, The Boss démarre moins bien que l'autre comédie Universal Mise à l'épreuve 2 (35,2 millions en janvier dernier) et se paye de sacrées mauvaises critiques. Le film a une moyenne critique de 18% sur Rotten Tomatoes. A côté, Batman V Superman et son score de 29% fait Palme d'or. Rien à dire sur le talent de McCarthy mais les critiques insistent sur la mollesse des vannes et la paresse générale du film malgré son classement Restricted. En attendant, The Boss n'a coûté que 29 millions de dollars et devrait facilement se rembourser. Sans doute un bon présage pour Ghosbusters, le reboot féminin de S.O.S. Fantômes où McCarthy retrouvera sa copine de Mes meilleures amies (le carton qui l'a révélé) Kristen Wiig.

Batman V Superman se retrouve donc deuxième au bout de deux semaines d'exploitation américaine. La baisse est moins violente cette semaine (-54,3%) que la semaine dernière (-69,1%) mais la pente est toujours aussi raide. Pour l'instant, L'Aube de la justice a récolté 296,6 millions de dollars pour un total mondial de 783,4 millions. Désormais, la barre du milliard de dollars en fin de carrière semble un doux rêve. Et le film risque bien de ne pas rembourser son énorme budget (on parle de 400 millions de dollars en estimation super-haute) sur le sol américain. Passé la vague de curiosité et d'excitation de la première semaine, le bouche-à-oreilles très négatif a fait plonger le film. Dont les recettes ressmeblent encore fortement, on le répète, à celles du très coûteux The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros en 2014 (202,8 millions aux Etats-Unis, total mondial : 708,9 millions). L'Aube de la justice a à peine fait mieux que Man of Steel (291 millions aux USA en 2013), et The Dark Knight (534,8 millions) comme The Dark Knight Rises (448,1 millions) sont dans la stratosphère par rapport à lui. Tout comme Deadpool, qui en est à 358,4 millions rien qu'aux Etats-Unis. De plus, les première sprojections de Captain America : Civil War ont eu lieu ces derniers jours et les regards sont braqués sur le prochain blockbuster de Disney/Marvel. Qui sortira le 6 mai et dont les chiffres seront inévitablement comparés à ceux de L'Aube de la justice. Pas sûr que ce soit pour ravir Warner, qui d'après une rumeur pourrait sortir en salles le montage de 3 heures de Batman V Superman interdit aux moins de 17 ans, prévu pour l'instant seulement en Blu-ray/DVD. Afin de donner un coup de boost aux recettes du film. Bonne idée ?

A part le combat Melissa McCarthy V Batman et Superman, le reste du week-end a été bien calme. L'indestructible Zootopie gagne 14,3 millions de dollars de mieux en son sixième week-end, pour un total américain de 296 millions -et surtout un total mondial de 852,5 millions. Mariage à la grecque 2 atteint les 46,7 millions grâce à un troisième week-end à 6,4 millions ; de quoi en faire un gentil succès à cause de son budget faiblard de 18 millions.

Enfin, la nouveauté Hardcore Henry démarre cinquième avec 5 millions de dollars de recettes. Ce n'est pas suffisant vu son budget de 10 millions, mais il y a un certain buzz autour de ce film d'action hardcore tourné en caméra subjective, premier long-métrage du russe Ilya Naishuller, chanteur de metal à la ville pour le groupe Biting Elbows. Ilya reproduit ici son gimmick de caméra subjective hyper violente déjà employé dans les clips de Biting Elbows comme l'amusant mais vite lassant Bad Motherfucker. Hardcore Henry s'est fait remarquer pour son concept -des scènes d'action dignes d'un FPS- plus que pour sa qualité -l'intérêt de regarder un FPS sur grand écran pendant 1h36 sans scénario est plus que limité- et pourrait se révéler profitable à long terme. Le film est produit par Timur Bekmambetov (Wanted), qui a inclus dans le trailer de son prochain Ben-Hur un plan du héros catapulté hors d'une galère en caméra subjective.

Sylvestre Picard (@sylvestrepicard)

Box-office américain du 8 au 10 avril 2016 :
1) The Boss
2) Batman V Superman : L'Aube de la justice
3) Zootopie
4) Mariage à la grecque 2
5) Hardcore Henry