DR

Sans la musique, la vie serait une erreur. Et serait surtout très fade. La musique nous fait vivre, nous rapproche, nous accompagne et nous aide même à faire le deuil d’un être aimé. Si vous en doutiez encore, ouvrez Bande originale de Rob Sheffield, et laissez vous emporter par ces pages aux notes, tantôt pop, surtout rock, un peu folk et parfois rap, dans une tragique histoire d’amour. Tragique parce qu’autobiographique. Avec un style simple, sincère et drôle, Sheffield dresse le portrait des 90’s, années musicalement riches et folles qui ont vu naître son histoire avec Renée, mais aussi les groupes Pavement, Nirvana, The Pixies, Sonic Youth mais aussi Yo La Tengo, REM, Bjork, Beck et les Stones. Une histoire d’amour rythmée par des mélodies cultes, enregistrées exclusivement sur cassettes, listées à chaque début de chapitre. Une histoire où à chaque instant correspond une mixtape : le jour, la nuit, la vaisselle, les engueulades, mais aussi la mort et le deuil. Car lorsque Renée quitte prématurément Rob, emportée par une embolie pulmonaire, ne lui reste plus que leurs chansons pour survivre. Gorgée d’émotion, cette bande originale écrite par un passionné de rock, critique aux Inrocks et sur MTV, nous fait voyager à travers un passé à la fois commun et ultra personnel. « Les compilations conservent mieux les souvenirs que les tissus du cerveau. Chacune d’entre elles raconte une histoire. Rassemblez-les, et vous aurez l’histoire d’une vie » écrit Sheffield, avant de conclure par « L’amour est une compilation ». Quoi de plus vrai ? Par Caroline Vasserot Bande originalede Rob Sheffielddisponible en librairieSonatine éditions233 pages