Au Coeur de l'Océan
Warner Bros

Dimanche soir, cette oeuvre de Ron Howard arrive en clair sur TF1 Séries Films.

Entre L'odyssée de Pi et Master and Commander, la bande-annonce d'Au Coeur de l'Océan est sublime, ses images évoquant des tableaux classiques de batailles navales. Elle présente en plus les quelques marins attaqués par une baleine gigantesque : Benjamin WalkerCillian Murphy, Tom Holland, et bien sûr Chris Hemsworth, qui assure aux marins qu'ils sortiront vivants de cette traversée. Sauf que le montage donne une telle puissance au monstre marin qu'on sent bien qu'ils ne font pas le poids...Au Coeur de l'océan est en effet inspiré par une tragédie, survenue en 1820, qui a inspiré Moby Dick à Melville. "Le baleinier Essex, en provenance de Nouvelle-Angleterre, est attaqué par une créature incroyable : une baleine d’une taille et d’une volonté colossales, et d’une soif de vengeance quasi humaine, détaille le synopsis. Bravant les tempêtes, la faim, la panique et le désespoir, les hommes questionneront leurs convictions les plus profondes, de la valeur de leur vie à la moralité de leur activité, tandis que leur capitaine cherche un cap en haute mer et que son second fait tout pour tuer la baleine."

L'extrême perte de poids de Chris Hemsworth pour Au Coeur de l'océan

Transposé à l'écran par Ron Howard, Au Coeur de l'océan avait beaucoup impressionné Première à sa sortie, fin 2015. Voici notre critique : "Le film – ce n’est pas un spoiler – se termine sur une phrase de l’écrivain Nathaniel Hawthorne, qui qualifie le roman Moby Dick (inspiré en partie de l’épopée de l’Essex) de véritable "America’s Epic". Le terme s’applique parfaitement à Au cœur de l’océan : un grand récit épique américain. L’aventure maritime motivée par le profit, jusqu’à la folie, puis la mort. C’est riche, grandiose et excitant comme un Master and Commander psychopathe, électrisé par la photo du chef op de Danny Boyle et truffé de séquences inoubliables : le chant religieux qui accompagne le départ du bateau, les scènes de chasse au cétacé ou le mousse qui rampe dans le corps de la baleine morte... Si le vétéran Ron Howard, qui signe là son meilleur film depuis Rush, ne pouvait tourner que des films avec Chris Hemsworth (ici tragiquement herculéen), ça serait vraiment parfait."

Bande-annonce :

Ron Howard : "Au cœur de l'océan c'est Greenpeace façon Jack London"