DR

Hold the Dark, adaptation d’un polar de William Giraldi, entrera en tournage en février.
 

Après avoir écrit et réalisé Blue Ruin et Green Room, deux thrillers très efficaces, Jeremy Saulnier va pour la première fois adapter une histoire déjà existante avec Hold the Dark, tiré d’un roman de William Giraldi publié en 2014 –en français sous le nom Aucun homme ni dieu- et acclamé par la critique. L’histoire ? "Le premier enfant disparut alors qu'il tirait sa luge sur les hauteurs du village. Sans un bruit - nul cri, d'homme ou de loup, pour témoin. » Quand Russell Core arrive dans le village de Keelut, la lettre de Medora Slone soigneusement pliée dans la poche de sa veste, il se sent épié. Dans la cabane des Slone, il écoute l'histoire de Medora : les loups descendus des collines, la disparition de son fils unique, la rage et l'impuissance. Aux premières lueurs de l'aube, Core s'enfonce dans la toundra glacée à la poursuite de la meute. Aucun homme ni dieu nous entraîne aux confins de l'Alaska, dans cette immensité blanche où chaque corps qui tombe, chaque cri, semble absorbé par la splendeur silencieuse de la nature."

Les sept films qui ont marqué la carrière d’Anton Yelchin

Calgaryherald.com dévoile l’info en précisant que le tournage démarrera le 27 février prochain non pas en Alaska, mais dans la province canadienne de l’Alberta. Une partie des prises de vue auront également lieu au Maroc.

Jeremy Saulnier, réalisateur de Green Room : "Je veux voir des gens réalistes au cinéma"

On ne sait rien encore du casting de Hold the Dark, mais cela ne saurait tarder si le réalisateur démarre effectivement son tournage le mois prochain. Il est en revanche précisé que le projet sera produit par Netflix, plateforme qui développe par ailleurs un film d’horreur de Macon Blair, un comédien vu justement dans Blue Ruin et Green Room. Intitulé I Don’t Feel at Home in this World Anymore, il sera dévoilé sur Netflix fin février. Bande-annonce :

This is England, Blue Ruin, Control : 5 films à voir pour survivre à Green Room