DR

Industrial Light & Magic dévoile ses petits secrets de fabrication dans une vidéo.

 

 

Difficile d’imaginer Star Wars sans ses X-wings ni ses sabres laser de toutes les couleurs. Pourtant, avant d’aboutir au résultat tel que tout le monde le connait, Le Réveil de la Force, comme les précédents chapitres de la saga intergalactique, doit passer par une post-production de titan. Mais ce qui différencie l’épisode 7 de la Prélogie (1999-2005) c’est son retour aux décors naturels et au tournage en pellicule tel que le souhaitait J.J. Abrams au moment du rachat de la franchise par Disney. Industrial Light & Magic (ILM) a publié la semaine dernière une vidéo (à retrouver ci-dessous) expliquant tout le processus de création de ses effets spéciaux sur Star Wars 7 en distinguant les rushes bruts des séquences retouchées par informatique.

Toujours plus de droïdes dans Star Wars Rogue One : C2-B5, un R2-D2 du côté obscur

Bien qu’Abrams ait choisi de poser ses caméras dans la péninsule arabique pour certaines scènes extérieures, il ne faut pas oublier que le matte painting, procédé cinématographique qui consiste à ajouter des éléments virtuels dans un cadre réel, a fortement été utilisé ne serait-ce que pour incruster de nouveaux décors ou vaisseaux spatiaux, difficile à trouver dans la nature. Alors qu’à cela ne tienne, effets spéciaux ou pas, Star Wars continuera de faire rêver les fans de la saga.

Même sans les effets-spéciaux, Mad Max Fury Road est très impressionnant

Le spin-off Rogue One : A Star Wars Story sortira le 14 décembre prochain dans les salles françaises. Bande annonce :